Single Spey à deux mains vidéo

Ce qu’il faut regarder

Dans les premiers lancers, le changement de direction est minimal, mais on passe de 45° à 90° et on voit très bien le changement d’ancrage. On voit aussi encore plus nettement que sur les autres vidéos, la puissance de la canne à deux mains.

Il est évident qu’avec une augmentation de la longueur de la canne de 30 %, qui se traduit aussi par une augmentation du déplacement de la pointe du sillon puisque plie dans un sens et dans l’autre, la force appliquée est d’au moins 50 % plus grande. Ajoutez à cela les spécifications des lignes et il est bien entendu qu’une canne à deux mains offre une puissance incroyable. Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, même si la canne de démonstration utilisée dans toutes les vidéos est une soie #8 et que le spey utilisé ici est une soie #6, la différence de poids de la D-Loop passe du simple au double. Dans la vidéo, on voit très bien l’expression de cette puissance dans la quantité de soie entraînée par le lancer.

Je vous rassure, même à une main vous pouvez atteindre facilement 80 à 100 pieds ce qui est loin de la moyenne habituelle des pêcheurs qui s’établit aux alentours de 30 à 40 pieds.

Tableau de comparaison des poids de lignes

Size    Single
Hand 
    H      S     M    L
 #5   140    —   380    —   —
 #6   160   250   420   460  600
 #7   185   300   470   510  650
 #8   210   360   530   570  710
 #9   240   430   600   640  780
#10   280   510   680   720  860
#11   330   600   770   810  950
#12   380   700   870   910 1050

Les poids sont en grains.

La première colonne donne le type de ligne. La seconde est le poids des trente premiers pieds d’une soie pour lancer à une main. Dans ce cas, la variation autorisée est de 6 à 12 grains selon la ligne. Les trois suivantes sont les poids des différents types de lignes spey :

  • H pour ‘head’ (shooting head), les lignes courtes, 40′
  • S pour ‘short’, mesuré à 55′
  • M pour ‘mid’ mesuré à 65′
  • L pour ‘long’ mesuré à 75′

Ces longueurs correspondent à différentes lignes, mais aussi à différents types de lancers. Cela correspond en fait à la longueur de ligne nécessaire pour créer le D Loop pour le style voulu.

Pour vous entraîner

C’est simple, revenez toujours au switch cast sans changement de direction. Comme pour le spey à une main, revenez à la longueur idéale d’entraînement et redécomposez votre mouvement lentement. Tout d’abord, ralentissez votre montée pour que la soie vienne bien dans l’axe et soit parfaitement tendue. Exécutez le mouvement tournant en faisant bien attention à arriver le plus vertical possible, souvenez-vous : »loin des yeux, loin de la verticale ». Et finalement, travaillez le flick en appliquant la traction de la main inférieure uniquement quand votre main supérieure a terminé sa translation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.