Pourquoi apprendre le spey casting

Les raisons d’entamer l’apprentissage du lancer spey  sont multiples. La première  raison, à mon sens, et après mûre réflexion, c’est que c’est la meilleure façon de pêcher. En effet, pour être efficace à la pêche il faut d’une part couvrir tous les endroits propices aux poissons, mais aussi, et surtout, être en mesure de présenter la mouche de la manière la plus naturelle. Si le lancer habituel est une solution très efficace, et qui a fait ses preuves depuis des centaines d’années, on se trouve souvent dans des situations où il faut une très grande dextérité et elle ne suffit pas toujours.

On parle de « poissons éduqués » et j’avoue que je trouve un peu simpliste l’idée que nous puissions suivre, de nos yeux et en temps réel, l’évolution de l’espèce vers un poisson intelligent. Certaines vidéos démontrent bien que les poissons gobent grosso modo tout ce qui passe à leur portée. Dans «  The underwater world of trout » (lifesizeentertainment.com), on voit des truites prendre, à la volée, des algues et les recracher sans précipitation. Qu’il y ait moins de poissons, je suis entièrement d’accord, que donc la compétition n’entre plus en jeu, c’est certain et que les truites soient sélectives c’est certainement la base du plaisir.

 

Pour en revenir au lancer, la première raison est de résoudre le casse-tête du lancer impossible dans les endroits où l’environnement le rend impossible à cause d’éléments extérieurs: buissons, berges escarpées voire falaises etc. C’est, bien sûr, l’aspect le plus connu du lancer spey. Il est important de préciser cet aspect. Il faut, quand même, un minimum d’espace derrière soi pour être capable de faire un lancer spey. La raison en est simple, il faut créer la fameuse D-Loop derrière soi pour obtenir la puissance de propulsion. On parle donc de 3 à 5 mètres. En dessous de 3 m, c’est encore possible mais il faut oublier le côté dynamique, simplement pour ne pas « s’oublier » et s’accrocher au troisième lancer,   et cela revient à faire des lancers roulés. La contrepartie de cette aptitude à lancer sans recul, qui est, il faut le reconnaître, une des raisons qui a empêché le spey de devenir plus populaire, c’est qu’il faut entrer dans l’eau. D’une part cela peut effrayer les poissons et d’autre part cela n’est pas toujours possible principalement dans le cas de rivières dont le lit est très encaissé. Dans ce dernier cas, il faut en revenir au lancer par-dessus la tête ou pêcher en bateau.

Ce contenu a été publié dans cours de pêche, spey casting, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.